Comment les hackers russes arrivent à plomber les PC Windows… pour toujours

Les chercheurs en sécurité d’Eset ont, pour la première fois, détecté un rootkit UEFI capable d’infecter de manière persistante un système Windows. Il a été utilisé par le groupe de hackers russes Sednit alias APT28.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *